Les services transfrontaliers sont axés sur les petites entreprises entre le Canada et les États-Unis dans les domaines suivants:

  • M&A privées et droit societaire comparé entre Canada et États- Unis ;

  •  L’immigration des entreprises de Fintech;

  • Double conformité règlementaire pour diverses industries ;

  • Personnes ayant des biens et un rente dans le pays voisin ;

  • Le commerce numérique;

  • La Double imposition;

  • Les prêts internationaux ;

  • Le franchisage binational ;

  • Les successions transfrontalières et la famille;

  • Et les immigrants retraités entre les deux pays.

Cette expérience juridique a commencé avec près de 400 000 brésiliens immigrées vers le sud de la Floride à la fin de 1990. Ils ont acheté des maisons dans les comtés de Broward, Miami-Dade et Palm Beach et ouvert leurs PME tout de suite.

L’Association brésilienne de franchisage représentait 5000 franchisés et a promu des franchises brésiliennes tout au long des États-Unis. Grandes chaînes de restaurants, certains d’entre eux avec plus de 1000 magasins au Brésil ont ouvert leurs portes aux États-Unis.

The Latin Lawyer a aidé beaucoup d’entre eux, en conseillant des petits M&As dans un environnement juridique beaucoup plus difficile que dans le contexte favorable des États-Unis et du Canada. Faire des affaires aux États-Unis dépend des traités fiscaux et d’immigration existants et, par exemple, le Brésil n’en a aucun.

La nouvelle version de l’ALENA et l’accord fiscal modifieront l’avenir du commerce Canada-Mexique-États-Unis et The Latin Lawyer est pionnier dans ce domaine, produisant plusieurs rapports pour les sociétés commerciales numériques, publiés par Thomson Reuters. Il enseigne également le droit international des affaires à la prestigieuse Université des États-Unis de Western Michigan, Cooley Law School.

Slide1.png

commerce canada-usa